LEILOUI NICHMAT
LEA BAT YAEL
ZAL

21 Octobre 2017















Le bonheur
Le bonheur est la recherche et la quête de tout être normalement constitué. Avant de le définir et constater la difficulté de l’atteindre, il est nécessaire de faire état des opinions courantes en la matière. Les uns pensent que la richesse est un but suffisant pour vivre dans l’opulence donc dans le bonheur. Ils consacrent tout leur temps pour gagner, amasser, travailler et au bout ils créent des mondes envieux qui sapent leur moral.  Ils sont obligés de vivre dans l’anxiété de tout perdre.  Leur existence se résume dans la suspicion de leur entourage qui n’est là que pour profiter de leurs biens. Certes ils ont tout pour être heureux et l’apparence est souvent trompeuse parce que l’être humain meurt sans pouvoir satisfaire la moitié de ses appétits oculaires.

Nous passons à la catégorie des hommes de condition moyenne. Ils ont un métier ou une occupation professionnelle qui accapare tous les jours de leur vie active. Leur santé leur permet de se consacrer à leur travail sans vergogne. Ils attendent la retraite après une époque laborieuse. Les maladies les guettent et la vieillesse pointe son bout de nez très vite. Amèrement, ils découvrent qu’ils n’ont profité ni du fruit de leur labeur ni des êtres qui les entourent. Leurs enfants ont grandi sans eux. Leur éducation s’est faite en leur absence. Et le bonheur s’est résumé à quelques moments bien rares très vite oubliés.

D’autres encore ont cru que la recherche de la félicité se trouve dans le monde du cavod. Ce vocable difficile à définir est à la fois l’ambition et les honneurs dus. Un sportif ou un homme public par exemple consacre sa vie à gravir les échelons communs pour atteindre les sommets. Les multiples sacrifices nécessaires lui permettent de se hisser le plus haut possible. Personne ne reste à la plus haute marche, longtemps. Un autre vient ravir cette position dominante. Après les feux de la rampe, il rentre dans l’anonymat et le constat est la déception et l’amertume. Ce monde du cavod est un leurre qui fait croire au bonheur temporaire. Nos sages nous ont averti dans les maximes des pères : l’envie,  la volupté et l’ambition abrégent la vie.  Ils ont aussi défini le bonheur selon un autre critère. Savoir où se trouve sa place et s’en contenter.  Pour aider à la retrouver il n’existe qu’une seule méthode : étudier dans le monde spirituel les valeurs immuables de nos relations avec le Créateur. Ca c’est le bonheur.
Rabbin Salomon MALKA.
 
© 2017 A la Bonn'Heure : Pour trouver un minian ou un cours de torah en toutes circonstances. Tous les horaires des tefilots et offices de chahrit (priere du matin) minha (priere du matin) et arvit (priere du soir) pour toutes les synagogues et centres d'etudes de Paris et sa region. Egalement Tous les cours de torah sur Paris dans les synagogues et beit hamidrach (Talmud, michna, gemara moussar, houmach ....) - Developped by hanavy-tobeweb
Accueil | Administration | Nous contacter | Comment ca marche? | Liens utiles | Divrei Torah