LEILOUI NICHMAT
LEA BAT YAEL
ZAL

21 Octobre 2017















Zémane Matane Thoraténou
Dans le Kiddouch des trois fêtes de pèlerinage, Pessah, Chavouot et Souccot, on spécifie le temps festif par une formule particulière.  Pessah est le temps de la liberté. Sa date est clairement mentionnée dans la Thora.  Souccot est le temps de la joie.  Cette fête est nommément datée dans l’Ecriture. Concernant Chavouot on suppose que c’est le 6 Sivan.  La Thora n’a pas dit formellement le jour de son avènement.  Pourtant on n’hésite pas à claironner que c’est zémane Matane Thoraténou,  le temps du don de la Thora.

Les sages se sont ingéniés à donner à cette date une preuve intangible. Le seul jour de la création doté de l’article défini est le sixième jour. Les cinq autres sont appelés un premier,  un second etc. c’est bien là une raison divine d’avoir programmé le chiffre six célébrant le plus beau cadeau futur que le peuple d’Israël allait recevoir deux mille ans plus tard.

La seconde preuve est le lien impératif entre Pessah et Chavouot. La Thora impose une corrélation entre la date précise de Pessah,  le 15 nissan,  temps de la sortie d’Egypte,  temps de la liberté retrouvée  et Chavouot par une obligation d’égrener cinquante jours,  les séparant.

La raison est claire. La liberté n’est pas un but en soi. On lutte pour l’obtenir. On manifeste pour la maintenir. Après l’avoir acquise, la routine prend le dessus.  Les effets pervers d’une soumission déguisée détruisent totalement ou partiellement toutes nos aspirations libératrices. C’est pourquoi D.,  en nous offrant la liberté,  nous a octroyé immédiatement la Thora, organe d’expression unique pour le maintien de cette libération chèrement acquise. Les mitsvot afférentes nous déchargent des hommes et de leurs diktats. Nous pratiquons les devoirs divins sans la peur de rendre des comptes à nos semblables par un système de servitude ou quelque contrainte. En clair sans la Thora,  nous redevenons esclaves des contingences humaines.

On nous reprochera d’être au service des lois célestes donc malgré tout, d’être soumis. Nos sages nous ont averti que l’homme sur cette terre vit toujours par interdépendance. La liberté totale est un leurre. C’est pourquoi notre choix est net. Nous préférons dépendre de D., qu’être esclaves d’autres esclaves.

Lorsque à Chavouot nous proclamons le temps du don de la Thora, nous confirmons cette liberté de Pessah comme un acquis permanent, une évidence quotidienne.

Rabbin Salomon MALKA
 
© 2017 A la Bonn'Heure : Pour trouver un minian ou un cours de torah en toutes circonstances. Tous les horaires des tefilots et offices de chahrit (priere du matin) minha (priere du matin) et arvit (priere du soir) pour toutes les synagogues et centres d'etudes de Paris et sa region. Egalement Tous les cours de torah sur Paris dans les synagogues et beit hamidrach (Talmud, michna, gemara moussar, houmach ....) - Developped by hanavy-tobeweb
Accueil | Administration | Nous contacter | Comment ca marche? | Liens utiles | Divrei Torah