LEILOUI NICHMAT
LEA BAT YAEL
ZAL

21 Octobre 2017















Bemidbar
Nous entamons le quatrième livre de la Thora par d’abord une rectification. Ce livre communément intitulé « les nombres » est en réalité appelé « dans le désert ». Les différents récits qui sont narrés dans ce livre se sont déroulés dans le désert du Sinaï au cours des quarante années des déplacements du peuple d’Israël. Depuis la sortie d’Egypte jusqu’à leur entrée en terre de Canaan, ils se sont confrontés à un certain nombre de difficultés, des plus légères aux plus ardues qui ont mis leur existence en péril.

Le premier texte annonce que les tribus d’Israël doivent avoir chacun un drapeau, ou une bannière. Les quatre grands groupes sont subdivisés en trois. Au milieu de ce camp ainsi défini, la tribu de Lévi s’installe autour du Tabernacle.

Au cours de leurs pérégrinations au nombre de quarante deux, les tribus suivaient une ligne directrice immuable. La tribu de Juda et ses deux  tribus associées (Issachar et Zeboulone) ouvraient le chemin du départ. La tribu de Réuven autour des deux tribus de Chimon et de Gad empruntait le pas au premier groupe. Les lévites et les cohanim portant le tabernacle cheminaient à leur tour. Le troisième groupe ayant à sa tête la tribu de Ephraim  et les deux tribus associées Menassé et Binyamin venaient après les prêtres. En fin le dernier groupe composé des tribus Dan, Acher et Naphtali fermait la marche.

Cette équipée, dans le désert, de six cent  trois mille cinq cent cinquante hommes adultes âgés de plus de vingt ans a été disciplinée pour pouvoir permettre à chacun de se retrouver. Les femmes et les enfants ainsi que la tribu Lévi n’ont pas été recensés certes mais ils participaient à tous les voyages. Il fallait donc une sacrée organisation pour canaliser chaque membre de ce peuple et ne pas se perdre dans les dédales des tribus ou des familles.

Dans cette sidra le recensement des trois grandes familles de Lévi s’élève à  vingt deux mille mâles âgés de plus d’un mois. Les premiers nés de l’ensemble du peuple d’Israël a un surplus en comparaison au décompte de la tribu de Lévi de deux cent soixante treize individus. Le rachat de cette population en surnombre se réalisera sur la base de cinq sicles d’argent par personne, soit un total de : mille trois cent soixante cinq sicles. La somme ainsi récoltée est revenue de droit à Aaron et à ses enfants. Dorénavant le Cohen perçoit cinq sicles d’argent pour le rachat d’un premier né au foyer de toute famille n’appartenant pas aux cohanim ou aux lévites à ce jour.

Rabbin Salomon MALKA
 
© 2017 A la Bonn'Heure : Pour trouver un minian ou un cours de torah en toutes circonstances. Tous les horaires des tefilots et offices de chahrit (priere du matin) minha (priere du matin) et arvit (priere du soir) pour toutes les synagogues et centres d'etudes de Paris et sa region. Egalement Tous les cours de torah sur Paris dans les synagogues et beit hamidrach (Talmud, michna, gemara moussar, houmach ....) - Developped by hanavy-tobeweb
Accueil | Administration | Nous contacter | Comment ca marche? | Liens utiles | Divrei Torah