LEILOUI NICHMAT
LEA BAT YAEL
ZAL

21 Octobre 2017















Behoukotai
Le dernier texte du troisième livre de la Thora explicite le contrat conclu entre le peuple hébreu et D. comme dans tout bon contrat il est mentionné toute la panoplie des obligations des deux parties ainsi que les avantages et surtout les conséquences négatives probables dues au non respect des conditions.

Souvent nous nous intéressons aux avantages. Etre membre du peuple élu est un privilège inestimable. Profiter de la pérennité de ce peuple à moindre frais, pourquoi pas ? Si le Chabbat ou la cacherout permettent le repos hebdomadaire et une certaine stabilité hygiénique, c’est dans la nature des choses. Le problème devient épique dès l’instant où les demandes divines sont exigées. On sait que l’étude de la Thora n’est pas une chose aisée. La peine et l’angoisse qui étreignent les étudiants face à un texte difficile d’accès ne sont pas une légende. C’est un héritage certes, mais il n’est pas transmissible par procuration ou par affiliation. Rachi explique ainsi dans son commentaire les rouages qui définissent  notre inattention aux injonctions divines. Il s’agit là d’une volonté humaine à refuser de peiner pour savoir et connaître. C’est une résistance à l’étude qui met D. en courroux. Son irritation est telle qu’Il intime l’ordre au ciel de ne pas se charger de nuages. La pluie n’abreuve plus la terre et le sol asséché ne produit plus. La conséquence est la famine. On croit que c’est D. qui punit l’homme à cause de ses désobéissances. En réalité, l’homme en démissionnant de ses obligations, a ouvert la voie au désordre naturel qui par effet de boomerang subit ses effets dévastateurs comme la famine et l’exil.

« Le bruit d’une feuille chassée les poursuivra…Ils tomberont sans que personne les pourchasse » (Lévitique ch.26 v.36) Toutes ses « remontrances » contre nature, de cette fin du livre de Vaycra ont une condition avant leur réalisation. Lorsque l’homme fait l’effort de se détourner des lois divines, le monde humain s’abrite sur la nature et ses lois climatiques oubliant  son action négative responsable aussi des perturbations sur l’environnement. La Thora le met en garde. D. veille sur cet équilibre précaire. Le ciel et la terre fonctionnent pour le bien être de l’humanité mais aussi par sa volonté. Si nous pratiquons les mitsvot ce n’est pas seulement par désir de faire plaisir. Il y va de notre survie donc de notre intérêt de laisser fonctionner l’horloge cosmique.

Malgré toutes ces malédictions, D. rappelle que jamais Il ne rompra l’alliance conclue avec son peuple. Cette promesse mille fois vérifiée au cours de l’histoire a toujours cours pour nous, enfants d’Israël. Le retour des enfants vers la mère patrie a été certes laborieux et coûteux. Il reste notre engagement à rester dignes et à relever le défi des mitsvot, seules garantes de cette pérennité.

Rabbin Salomon MALKA
 
© 2017 A la Bonn'Heure : Pour trouver un minian ou un cours de torah en toutes circonstances. Tous les horaires des tefilots et offices de chahrit (priere du matin) minha (priere du matin) et arvit (priere du soir) pour toutes les synagogues et centres d'etudes de Paris et sa region. Egalement Tous les cours de torah sur Paris dans les synagogues et beit hamidrach (Talmud, michna, gemara moussar, houmach ....) - Developped by hanavy-tobeweb
Accueil | Administration | Nous contacter | Comment ca marche? | Liens utiles | Divrei Torah