LEILOUI NICHMAT
LEA BAT YAEL
ZAL

21 Octobre 2017















Behar
La chémita : le repos de la terre une fois tous les sept ans fait croire que la Thora a une doctrine écologique qui met en jachère le sol afin de lui donner le temps de se réapprovisionner en engrais afin qu’il puisse produire mieux. Pourquoi pas ? Mais cela est insuffisant. Dans cette loi il faut répondre aux questions que l’homme se pose. Quoi manger les années septième, huitième et neuvième année ? Quelle terre est soumise à cette restriction ?

Si c’est une loi propre à la nature pourquoi le texte limite sa portée au seul sol d’Israël.

Deux conséquences ont été constatées : la mise au repos d’une terre fertile qui produit pleinement implique l’homme à chercher l’explication de cette loi dans le relationnel quotidien avec son Créateur. La confiance, terme essentiel dans nos rapports avec D, prend une dimension exceptionnelle grâce à cette loi. Le monde économique est basé sur le rendement. Dès l’instant où le rendement baisse, l’économie entre dans un système de régression. Le monde juif fait du repos, système antiéconomique, une valeur de progression et de réussite. Il va s’en dire que le chômage volontaire ou la fainéantise ne correspondent pas au repos préconisé par la Thora. Il s’agit du Chabbat et de la Chémita. Le Chabbat est le septième jour choisi par D. pour permettre à l’homme de cesser toute activité et pour se consacrer  au divin et autres relations spirituelles. La chémita est la septième année qui oblige l’être humain à cesser toute activité agricole afin de lui permettre d’avoir le temps de l’étude, de revenir aux sources de la connaissance. Le sol produira assez de nourriture par la volonté du Ciel sans le recours de la main humaine. Y croire, c’est déjà une performance.

La deuxième valeur qui est liée à l’ensemble se focalise sur le choix du terrain. Seule la Terre d’Israël est soumise à cette loi. La sanctification du sol par cette mitsva donne une dimension spécifique à la terre promise. Le peuple d’Israël sur sa terre n’a pas respecté la loi de la chémita. C’est la loi de « mesure contre mesure » qui va lui être est signifiée. Il s’en va en exil. On dit que la terre d’Israël l’a « vomi »parce qu’il a osé  défier les règles particulières à son statut.

On ne comprend pas souvent la force d’un peuple à vouloir retrouver la terre de ses ancêtres. On considère que c’est seulement une aspiration de liberté comme cela est arrivé à d’autres peuples. Les pays colonisés ont lutté et obtenu leur indépendance. Les esclaves se sont affranchis de leurs geôliers. Mais le peuple juif est revenu sur sa Terre parce qu’il a un contrat privilégié avec D…Pendant son exil, la terre est restée aride, stérile refusant de produire les fruits et légumes légendaires. Il lui a manqué son peuple le seul capable de lui rendre son caractère sacré par les lois de la chémita. C’est aussi cette donnée qui allie le peuple, la terre et la Thora.
 
© 2017 A la Bonn'Heure : Pour trouver un minian ou un cours de torah en toutes circonstances. Tous les horaires des tefilots et offices de chahrit (priere du matin) minha (priere du matin) et arvit (priere du soir) pour toutes les synagogues et centres d'etudes de Paris et sa region. Egalement Tous les cours de torah sur Paris dans les synagogues et beit hamidrach (Talmud, michna, gemara moussar, houmach ....) - Developped by hanavy-tobeweb
Accueil | Administration | Nous contacter | Comment ca marche? | Liens utiles | Divrei Torah