LEILOUI NICHMAT
LEA BAT YAEL
ZAL

21 Octobre 2017















Emor
Au chapitre 23, verset 15 la Thora impose un comput pour nous tous, qui commence le lendemain du premier jour de Pessah et ce jusqu’à la veille de Chavouot soit sept semaines complètes. Cela a pour nom le compte du Omer. Nous égrenons les quarante neuf jours, chaque jour s’ajoutant à celui d’hier jusqu’à former une semaine. Puis deux, trois et ainsi de suite jusqu’à atteindre la dernière semaine. C’est une chaîne ininterrompue. Dès le soir, nous comptons l’Omer avec bénédiction correspondante. Si nous sautons une journée dans ce compte régulier, nous poursuivons le décompte restant mais sans bénédiction. Quelle est l’utilité de cette mémorisation des sept semaines séparant Pessah à Chavouot par un acte aussi précis ? Il suffirait de lire le calendrier pour savoir les dates de ces fêtes ainsi que le temps qui les sépare.

La raison principale semble liée aux événements qui ont marqué Chavouot. En ce jour mémorable a eu lieu la donation de la Thora sur le Mont Sinaï. D. « descend » sur ce Mont pour doter son peuple d’un bien précieux et unique. La Thora n’est pas un simple contrat entre deux partenaires. C’est un mode de vie, une assurance permanente de la pérennité d’un peuple à travers son engagement d’appliquer les lois, garantes de sa survie. Une telle opportunité rare et exceptionnelle, mérite une attention une fois par an par un désir de précipiter les jours pour célébrer cet événénement. Chaque Chavouot est un renouvellement de cette alliance acceptée par nos ancêtres il y plus de trois mille ans. Nous sommes les dépositaires privilégiés de ce trésor. Nous marquons donc par un système, somme toute , humain, la hâte qui nous étreint. Chaque jour égrené nous rapproche de Matan Thora.

Nous rappelons aussi par ce compte, une nostalgie. La première fois où le peuple d’Israël s’est trouvé au pied du Mont Sinaï, D. lui a offert non seulement la Thora, mais aussi la pureté morale et physique. Les sages nous enseignent que le peuple sorti d’Egypte a pendant ces quarante neuf jours gravi les échelons des quarante neuf portes de pureté jusqu’à atteindre la perfection : la chlémout. Il est vrai que l’épisode du veau d’or va tout remettre en question. Mais ce sommet qui a été atteint est une performance humaine, à la disposition de quiconque. L’envie de ressembler à ces hommes et à ses femmes qui ont assisté au jour de la donation de la Thora, nous prend pendant cette période et nous essayons de gravir à notre tour ces quarante neuf portes pour éventuellement arriver nous aussi à la Chlémout : le perfectible.

                                                                            Rabbin Salomon MALKA
 
 
© 2017 A la Bonn'Heure : Pour trouver un minian ou un cours de torah en toutes circonstances. Tous les horaires des tefilots et offices de chahrit (priere du matin) minha (priere du matin) et arvit (priere du soir) pour toutes les synagogues et centres d'etudes de Paris et sa region. Egalement Tous les cours de torah sur Paris dans les synagogues et beit hamidrach (Talmud, michna, gemara moussar, houmach ....) - Developped by hanavy-tobeweb
Accueil | Administration | Nous contacter | Comment ca marche? | Liens utiles | Divrei Torah