LEILOUI NICHMAT
LEA BAT YAEL
ZAL

21 Octobre 2017















La bénédiction du soleil
L’événement si exceptionnel mérite au moins une étude tous les 28 ans.

En cette veille de Pessah nous aurons le mérite de bénir le soleil. Sa rotation a duré… 28 ans. La lune ne met que 29 jours et quelques heures pour revenir à son point de départ autour de la terre. C’est pourquoi nous la bénissons chaque mois entre le 7 et le 15 du mois hébraïque. Grâce à des calculs astronomiques nous fixons les débuts des mois (roch hodech) et les dates de fêtes sans avoir recours au système de l’époque talmudique qui consistait à vérifier à l’œil nu l’apparition de la lune. Nous savons par ailleurs que le décalage entre le mois solaire et le mois lunaire se creuse chaque année. C’est pourquoi nous ajoutons un 13ème mois tous les deux ans et demi, soit sept mois dans un cycle de 19 années. L’avantage de ce 13ème mois intitulé Addar Chéni, permet de célébrer les fêtes selon les saisons respectant ainsi la course des deux luminaires.

Notre calendrier a l’avantage de se renouveler à l’infini. Il suffit de connaître les 19 années premières, pour la fixation des mois lunaires et les 28 ans solaires pour le calendrier grégorien.

Pour que le soleil revienne à son point initial, il lui faut tout ce temps. Souvenons nous, au jour de la création D. a placé les deux luminaires comme éléments de chaleur et de clarté de notre terre, la première fois, un mercredi. Le soleil par ses puissants rayons domine le jour et réchauffe la planète. La lune dans ses phases progressives des quinze premiers jours du mois et dégressives les quinze jours suivants, règne toutes les nuits.

Dans les temps messianiques, le soleil et la lune retrouveront leur capacité d’éclairage de manière identique. Ce sont les termes du prophète Isaïe ch.30 v.26 qui prédit que la luminosité de la lune sera aussi grande que celle du soleil. Le midrach raconte qu’au jour de la Création, la lune se plaignit à D., par cette parabole : « deux rois ne peuvent porter une même couronne ». Elle voulait dire que les deux astres ayant la même fonction ne doivent pas éclairer le monde pareillement. D. trancha en défaveur de la lune en lui intimant l’ordre de réduire sa clarté. Le jour et la nuit se distinguent dans leur configuration actuelle par leur spécificité. Les tâches sont ainsi réparties et cela dure depuis 5769 ans.

206 fois nous avons béni le soleil depuis que le monde est monde. Nous entamons donc le 207ème cycle depuis le fameux mercredi des premiers versets de la Genèse.
Le texte choisi pour cet événement a une introduction composée du psaume.19. Puis la bénédiction : « Baroukh Ata Ado.naï… Elo..hénou Mélékh Haolam Ossé Maassé Béréchit. »

Le psaume 136 suit la bénédiction. Adon Olam et Alénou léchabéah clôturent la cérémonie, sans oublier le Kaddich complet final. Le rabbin profite pour bénir la communauté qui s’est déplacée pour un tel instant unique. Selon les coutumes des différentes communautés, on ajoute quelques variantes. Voir pour cela les guides mis à disposition pour cette occasion.

La prochaine bénédiction du soleil aura lieu si D., le veut le mercredi 23 Nissan 5797 le 8 avril 2037.

                                    Pessah Saméah vécacher

                                   Rabbin Salomon MALKA
 
© 2017 A la Bonn'Heure : Pour trouver un minian ou un cours de torah en toutes circonstances. Tous les horaires des tefilots et offices de chahrit (priere du matin) minha (priere du matin) et arvit (priere du soir) pour toutes les synagogues et centres d'etudes de Paris et sa region. Egalement Tous les cours de torah sur Paris dans les synagogues et beit hamidrach (Talmud, michna, gemara moussar, houmach ....) - Developped by hanavy-tobeweb
Accueil | Administration | Nous contacter | Comment ca marche? | Liens utiles | Divrei Torah